L’organisation de l’enseignement spécialisé

18 janvier 2008

A qui s’adresse-t-il?
L’enseignement spécialisé s’adresse donc  » aux enfants et adolescents qui, aptes à recevoir un enseignement, sont toutefois inaptes à suivre celui-ci dans un établissement scolaire ordinaire.  » 
 
Quelles sont les conditions d’admission?
Le droit à l’enseignement spécialisé concerne les enfants handicapés âgés de 3 ans à 21 ans. Des dérogations peuvent être accordées par le ministre au travers de la commission consultative. Ce droit dépend également du rapport d’inscription établi suite à tous les examens faits par l’organisme de guidance
 
Comment les enfants ou adolescents sont-ils répartis dans l’enseignement spécialisé?
Tous les enfants ne sont pas atteints du même handicap.
La loi a donc prévu un enseignement différencié suivant le type de handicap. Pour les enfants qui souffrent de plusieurs handicaps, il faut donc les orienter dans un enseignement qui vise ce dont ils ont besoin prioritairement. 

Quels sont ces différents types? 

Type
Niveau
maternel
Niveau
primaire
Niveau
secondaire
Quels enfants?
1
     
Arriération mentale légère.
Enfants qui souffrent d’un retard et/ou de troubles légers du développement intellectuel.
Ils sont capables d’acquérir des connaissances élémentaires et une formation professionnelle pour s’intégrer dans un milieu socio-professionnel normal.
2
     

Arriération mentale modérée ou sévère.
Enfants qui souffrent d’un retard et/ou de troubles modérés ou sévères du développement intellectuel.
Ceux qui souffrent d’un retard modéré sont capables d’acquérir une formation socio-professionnelle pour s’intégrer dans un milieu protégé.
Les autres seront socialisés par des activités adaptées.

3
      Troubles caractériels et/ou de personnalité.
Enfants qui souffrent de troubles relationnels et affectifs d’une gravité telle qu’ils ont besoin de méthodes psychothérapeutiques et pédagogiques adaptées.
4
      Déficiences physiques.
Enfants qui ne peuvent pas fréquenter l’enseignement ordinaire car ils ont besoin de soins médicaux et paramédicaux réguliers.
(Ce sont des enfants souffrant de troubles moteurs ou atteints d’infirmité motrice cérébrale).
5
      Maladies.
Enfants malades pris en charge par une clinique ou par une institution médico-sociale.
6
      Déficiences visuelles.
Enfants qui, pour cause de graves problèmes de vue, nécessitent régulièrement des soins médicaux et paramédicaux ainsi que des méthodes pédagogiques adaptées.
7
      Déficiences auditives.
Enfants qui, pour cause de graves problèmes d’ouïe, nécessitent régulièrement des soins médicaux et paramédicaux ainsi que des méthodes pédagogiques adaptées.
8
      Troubles instrumentaux.
Enfants qui, présentent des troubles qui se traduisent par des difficultés dans le développement du langage ou de la parole, et/ou dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture ou du calcul et dont la gravité est telle qu’ils ne peuvent pas suivre dans l’enseignement ordinaire.
Remarque: ces enfants possèdent une intelligence, une vue et une ouïe normales.